5 pâtisseries incontournables à Fort-de-France

Que ce soit pour faire les magasins, (re)découvrir l’architecture et les monuments de la capitale ou bien dénicher les dernières fresques murales : se balader à Fort-de-France, ça creuse. Malheureusement, peu de personnes savent à quel point le centre-ville regorge de bonnes pâtisseries. Quel dommage ! 

Pour changer la donne, nous avons choisi de vous révéler notre sélection de 5 pâtisseries incontournables lors d’un passage au centre-ville de Fort-de-France. Ne vous laissez pas décourager par la devanture et entrez-y pour le petit-déjeuner, le goûter ou pour pique-niquer ! 

Man Coco : la moins chère

46 Rue Isambert, Fort-de-France

Man Coco c’est à la fois une belle histoire et un bout du folklore foyalais. Depuis plus de 50 ans, ce kiosque posté à l’entrée du Grand Marché de Fort-de-France attire les passants avec ses vitrines pleines à craquer de bonnes choses.

Si on n’entend plus la créatrice, la fameuse Man Coco, alpaguer le chaland de son fameux « Manmay la mwen pri, mwen mélé. Vini wè Man Coco, vini wey…», ses enfants continuent de proposer les recettes qui ont fait sa renommée à des prix plus qu’abordables. La flûte est à 0,55 € ; les biscuits salés à 0,70 € ; le sacristain à 1 €, pareil pour le cornet à la crème, la tarte coco/goyave ou l’amour caché : l’inflation n’est pas passée par Man Coco et on s’en réjouit ! Parce que c’était aussi cela sa spécificité : des petits prix pour permettre au plus grand nombre de s’offrir une petite douceur. 

La queue qui se forme régulièrement devant le kiosque témoigne à la fois de la notoriété du lieu et de la qualité des produits qui sont présentés. 

La Pâtisserie Suréna : la plus ancienne

83 Rue Victor Hugo, Fort-de-France

1906, c’est l’année de la création de Suréna, une véritable institution en Martinique. Ça remonte et pourtant la pâtisserie Suréna est toujours considérée comme une des meilleures de l’île pour ses préparations traditionnelles.

L’enseigne centenaire est gardienne de spécialités phares de la Martinique comme le robinson, le pain doux, les bonbons chouval ou le pudding.

Elle a aussi su se réinventer en lançant des pâtés sucrés aux saveurs inédites comme l’abricot-pays ou le giraumon par exemple. L’équipe a créé le 1906, un gâteau à base de confiture de patate douce et de coco qui rend hommage à son grand âge.

gateau-surena-mq

Le petit plus : la pâtisserie Suréna livre sur toute la Martinique mais aussi en Hexagone. Une enseigne a même récemment ouvert dans le 20ème à Paris. 

Et deuxième petit plus : l’établissement fait partie des tours gourmands proposés par Tété Dwèt ! L’occasion d’en apprendre plus sur son histoire et de goûter ses spécialités. 

La Pâtisserie du Boulevard : la plus éclectique

23 Boulevard Général de Gaulle, Fort-de-France

Préparez-vous à faire la queue jusque sur le trottoir pour découvrir cette autre adresse bien connue des Martiniquais. Vous verrez les clients repartir avec des emballages roses caractéristiques de l’enseigne.

La pâtisserie du Boulevard réunit réalisations traditionnelles et produits plus récents. Vous pourrez à la fois y trouver des pains au chocolat briochés ou des nattes façon pain au beurre au même titre que des « Magnum », une création à base de croustillant cacahuète, biscuit moelleux praliné maison, mousse à la vanille de Martinique et un glaçage au Magnum. Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Au Lèche-Doigts : la plus populaire

80, avenue Jean Jaurès, Terres Sainville, Fort-de-France

Le Lèche-Doigts possède deux enseignes à Fort-de-France : une à Montgérald, l’autre aux Terres Sainville. C’est sur celle-ci que l’on s’attardera pour les besoins de cet article. Cette adresse emblématique est au coeur d’un quartier populaire. Vous y trouverez des tartes aux fruits, des cornets à la crème, des mille-feuilles. On vient aussi au Lèche-Doigts pour les commandes spéciales : pain au beurre, gâteaux de cérémonie. 

La Pâtisserie Héry : la plus créative

136 rue Victor Hugo, Fort-de-France

patisserie-hery-mq

Créée par un duo de jeunes martiniquais dynamiques, la pâtisserie Héry n’a pas encore de boutique physique, mais on n’attend que ça ! La promesse est simple : des créations fines aux saveurs locales.

Le chef-pâtissier, Antoine-Hery Charles-Alfred est diplômé de l’école Ferrandi. Il concocte des recettes audacieuses et équilibrées composées de produits issus des circuits-courts; telles que Le Mazurka, qui mêle ananas rôti, crème à la maracudja et zeste de citron vert; Le Communion, qui rappelle le bon goût du chocolat de première communion, spécialité typiquement martiniquaise; ou Le Crusoé, qui revisite le fameux robinson en version plus raffinée. 

En attendant l’ouverture officielle, vous pouvez d’ores et déjà passer commande comme nous !

Bonus - Thony's Pastry : le p'tit nouveau

24, rue Lamartine, Fort-de-France

Cette adresse est toute récente à Fort-de-France, elle a ouvert en juillet 2022. Elle n’est donc pas encore vraiment incontournable mais c’est un véritable pari pour le fondateur qui a fait le choix d’implanter sa boutique au centre-ville ! Avec cet article, nous espérons lui donner un coup de pouce ! Nous sommes allés tester et nous avons entre autres découvert des pommes-cannelles, des pépitos, des pains aux raisins, des pains aux saucisses. La spécialité de Thony’s Pastry ? La brioche !

Il est possible de s’asseoir pour consommer sur place.  

Leave a Reply